Téléchargez notre menu complet, de l'entrée au dessert, dans ce livre de recettes offert !

🎁 Profitez de -20% sur tout le site avec le code de réduction PAPA 🎁

Petit guide de l'Indice Glycémique

b-graphique-ig-1200x680.jpg

Source : https://yuka.io/fondamentaux/les-glucides/

Tous les aliments n’agissent pas de la même façon au niveau sanguin : certains élèvent la glycémie de façon importante, d’autres beaucoup moins. L’index glycémique permet de classer les aliments en fonction de leur capacité à élever la glycémie. Un aliment de référence est retenu : le glucose et son index glycémique est arbitrairement fixé à 100. Tous les autres aliments se voient attribuer un index glycémique, comparativement au glucose.

tableau-ig-1200x680.jpg

Source : https://yuka.io/fondamentaux/les-glucides/

La notion d’index glycémique a remplacé celle des sucres lents et des sucres rapides. Cette dernière est devenue obsolète, et même erronée puisque le pain blanc qui était considéré comme un sucre lent a un impact important sur la glycémie (IG = 70).

Les bénéfices santé d’alimentation à faible index glycémique

Perte de poids durable sans frustration

La consommation d’aliments à IG élevé déclenche une plus forte sécrétion d’insuline par le pancréas. Hors cette hormone qui permet l’assimilation des sucres, est également impliquée dans le processus de stockage des graisses : plus la consommation d’aliments à IG élevé est importante, plus le pancréas sécrète de l’insuline, plus le risque de stocker des graisses est élevé. En adoptant une alimentation à IG bas, le processus est inversé : la lypolyse (déstockage des graisses) est facilitée.

Effet coupe-faim 

Quand on mange des aliments à index glycémique élevé, la glycémie s’élève et le pancréas envoie une décharge d’insuline. Celle-ci agit rapidement en favorisant le stockage du glucose dans les cellules pour être utilisé ou transformé en graisses. Il s’ensuit une baisse brutale de la glycémie, parfois un peu excessive : on parle alors « d’hypoglycémie réactionnelle ». Cette hypoglycémie réactionnelle déclenche la sensation de faim, une sensation de fatigue, parfois même un léger malaise et l’envie de consommer des aliments sucrés. C’est pourquoi on dit souvent que « le sucre appelle le sucre » ! Les aliments à IG élevé attisent donc l’appétit et incitent à manger plus que ce dont le corps a besoin. Il s’agit d’un cercle vicieux qui aboutit inéluctablement à la multiplication des prises alimentaires et, au bout du compte, à la prise de poids.

Un regain d’énergie

D’une manière générale, on peut considérer qu’une alimentation à index glycémique bas permet d’obtenir un gain d’énergie : le fameux coup de pompe de onze heures en est le meilleur exemple. Un petit déjeuner équilibré, constitué d’aliments à IG bas, permet de réduire le pic glycémique, et l’hypoglycémie réactionnelle disparaît. Nous sommes donc plus performants physiquement et intellectuellement jusqu’au déjeuner.

Une prévention efficace pour de nombreuses maladies

Grâce à leur faible impact sur la glycémie, les aliments à faible IG réduisent les besoins en insuline et permettent de prévenir le diabète de type 2 (celui qui apparaît généralement à l’âge adulte, associé au surpoids) ou de mieux le maitriser chez les personnes qui en souffrent. Favoriser les aliments à faible IG permet aussi de réduire le taux de cholestérol sanguin et aide à mieux réguler l’hypertension artérielle. Enfin, des études ont montré les bénéfices des IG bas pour la prévention de certains cancers, notamment pour les cancers digestifs.

 Tous nos articles de blog vous attendent ici ! Cliquez pour découvrir toutes nos recettes :)

Voici quelques liens qui vous permettront d'aller plus loin :)

Yuka.IO Passeportsante.net Lanutrition.fr

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment!

Laisse ton commentaire

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre